dimanche 20 juillet 2014

14, des armes et des mots

Réalisation: Jan Peter

Distribué par Arte
Sortie du DVD le 18 Mai 2014


Une bouleversante saga documentaire en huit épisodes qui restitue le cataclysme de la Grande Guerre à travers quatorze destins singuliers, racontés par des lettres et des journaux intimes. Ces points de vue subjectifs de "héros du quotidien" sont complétés par des archives rares, clichés d’époque ou actualités filmées.

Dans le cadre de l'opération, un DVD contre une critique, j'ai eu la chance de recevoir un très beau coffret de ce documentaire relatant la première guerre mondiale d'un œil neuf et original.

A l'occasion du centenaire du début de la Grande Guerre, fleurissent les commémorations de tous horizons. Et je dois dire que si la guerre 39-45 me passionne, celle-ci m'est beaucoup moins familière. Et pourtant, elle devrait d'autant plus m'intéresser que c'est elle qui a rendu ma région natale à la France. Sans cette guerre, peut-être aurai-je été allemande...

Le coffret contient 3 DVD qui regroupent 8 épisodes de 52 mns aux titres assez évocateurs: Le Gouffre, l'Assaut, l'Angoisse, la Nostalgie, la Destruction, la Patrie, l'Insurrection et les Ruines.

Je dois avouer qu'il faut quelques minutes pour s'habituer au format du documentaire. On vogue d'images d'archives à des scènes de reconstitutions. Le modernisme des unes dénote par rapport au conventionnel historique mais au final apporte un véritable plus à l'ensemble. Les scènes rapportées proviennent de journaux intimes, de lettres et ont donc d'autant plus de valeur qu'elles livrent le ressenti profond des personnes qui les écrivent et qui sont au coeur du conflit.

Mais ce qui m'a le plus touché dans ces armes et ces mots, c'est ce brassage ethnique qui l'illustre. En effet, la parole est donnée à tous les camps, à tous les âges, à tous les partis... Prisonniers de guerre, soldats de gré ou de force, enfants qui subissent les violences de la guerre, adolescents qui souhaitent s'engager pour leurs patries, parents d'engagés tués au combat mais surtout Français, Allemands, Anglais, Italiens, Russes ou encore Autrichiens... Il n'y a donc aucun parti pris, on ne cherche pas à influencer le spectateur mais au contraire on lui donne toutes les informations pour comprendre que finalement chacun dans son pays, à la place tenue dans ce conflit, a ressenti les mêmes angoisses, les mêmes espoirs, les mêmes déceptions... Ils ont défendu leurs valeurs, leurs certitudes et surtout la nation qui les a vu naître...

Je vous conseille donc vivement cette belle série documentaire (actuellement encore rediffusée sur Arte le Samedi) qui montre parfaitement l'horreur de cette guerre et ce dans tous les camps et pour toutes les personnes qui l'ont subi...

lundi 14 juillet 2014

London Trip

Après 8 ans, j'ai eu le bonheur de retourner passer une journée à Londres. Une journée dans une ville aussi vaste et aussi belle, c est toujours trop court mais çà ne m'a pas empêché de faire découvrir quelques unes de ses merveilles à certains de mes amis dont c'était le baptême londonien!

De Trafalgar Square à Picadilly Circus, en passant par Big Ben et Buckingham Palace sans oublier la case shopping sur Oxford Street et une petite escale dans St James Park et Hyde Park, le tout sous un soleil éclatant, de quoi profiter d'un Londres sous les meilleurs hospices!

























mardi 8 juillet 2014

American Bluff

Je m étais inscrite sur le site  Ciné Trafic il y a un moment déjà mais sans vraiment me pencher sur la question. Mais quand Potzina a parlé de l'opération Un DVD contre une critique, je me suis dit qu'il était temps!

Alors pour ma première critique DVD, j'ai enfin vu un film que j'avais manqué sur grand écran malgré son casting 4 étoiles!




Réalisateur: David O.Russell
Acteurs: Christian Bale, Bradley Cooper, Amy Adams ...
Genre: Comédie Dramatique
Nationalité: Américain
Durée: 2H18min
Sortie du DVD : 5 Juin 2014 
 Metropolitan Filmexport.

 Un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld et sa belle complice, Sydney Prosser se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito. Mais l’imprévisible épouse d’Irving, Rosalyn pourrait bien elle aussi tirer les ficelles…

Cette plongée dans les 70's n'a pas été des plus concluantes pour moi. Outre la durée du film qui est franchement excessive, je n'ai pas été emballée par cette histoire d'arnaqueurs de talent.

Les décors et la bande son sont pourtant convaincants. Les acteurs sont affublés de costumes rétros et de coupes quasi comiques qui nous font réellement vivre en mode seventies. Mais le reste est alambiqué, pas toujours très subtil et d'un humour auquel je n'ai pas adhéré.

Par contre un Bradley Cooper relativement à contre emploi de ces rôles habituels, enlaidi et pas très futé, çà j adhère. Christian Bale et Amy Adams ne sont pas en reste pour former ce trio improbable mais qui fonctionne pourtant très bien! Une mention spéciale pour Jennifer Lawrence au top de sa forme, complètement barrée et très efficace dans son rôle de femme complètement à côté de la plaque (mais méfions nous de l'eau qui dort!)

Quoiqu'il en soit, David O. Russel signe un film soigné et une belle réalisation. Mais qui n'a pas fait mouche pour moi parce que l'univers de l'arnaque ne me fascine pas du tout. Les quelques vingt dernières minutes m'ont néanmoins surprises et ont sauvé l'ensemble. Mais j'ai trouvé le temps long assez souvent malgré la présence d'acteurs que j'apprécie beaucoup!

Quant aux bonus du DVD, j'ai survolé le making off (le film ne m'ayant pas convaincu, le making off ne me tentait pas trop), j'ai assisté à quelques instants de l'avant première parisienne. S'ajoutent à cela les différentes bandes-annonces (vues et revues au ciné avant sa sortie officielle!).

Un film à voir pour les passionnés du genre et pour son casting de haute volée!



Vous trouverez sur Cinétrafic.fr une liste des meilleurs films 2014 et de tous les films que les membres vous conseillent de ne pas manquer!

dimanche 6 juillet 2014

Talent à découvrir (et à soutenir) de toute urgence: Jérémy Plank

En ce moment, je ne sais pas si c'est la chaleur ou la fatigue accumulée de l'année mais je manque de motivation, d'envie pour écrire, commenter et partager... Et pas uniquement pour le virtuel. Mais parfois, il y a des causes, des personnes qui en valent la peine!


Tout a commencé avec un certain Arnaud Kerane, parolier Or-Pair et cher à mon cœur qui a livré des mots sur mesure à un autre certain, un jeune homme tout aussi talentueux qui m'a conquis au fur et à mesure des scènes qu'il a habité. Ce Jérémy Plank, après 4 ans et demi, de nombreux morceaux et de très beaux live, n a jamais failli.

video


Aujourd'hui, il se lance dans une nouvelle aventure, le genre d'aventures qui devient l'option de plus en plus de jeunes artistes, celle d'un appel à participations pour construire pas à pas le rêve qu'il nourrit, une évidence pour lui comme pour ceux qui le suivent depuis quelques années déjà. Alors forcément, je ne pouvais absolument pas ne pas être de ce projet. Comme je ne pouvais qu'y consacrer un article et vous faire partager ce coup de cœur!


"Je suis né le 05 janvier 1984. Je me bats dès l’âge de 8 ans avec le piano familial. Sans me rendre, je grandis alors, en soldat symphonique. Je deviens interprète puis... compositeur. Je me produis dans de nombreuses salles parisiennes (Sentier des Halles, Canotier du pied de la butte, Caveau des artistes, Chez Michou...). De reprises en reprises... j’apprends. En 2010 je croise la route d’Arnaud Kerane, parolier. Je lui demande d’oser le verbe et les mots vrais. Il me dessine alors des rimes sur mesure comme le ferait un «couturier littéraire». Je les habille de notes à mon tour. Le costume est prêt pour mon personnage... qui lui rêve tant de scènes, viscéralement. Libre et inspiré, je le pimente d’un peu de mystère, de mon originalité pour ne pas dire de ma folie. L’aurore est nouvelle, flamboyante, intense et avec elle je me présente à vous. Dans mes chansons, je vous passerai la vie un peu comme on passe le sel. Simplement, sans tricher. Assumé...sous mon costume. Jérémy Plank."


C'est la dernière ligne droite, il reste 13 jours et 34% de la somme requise pour voir se concrétiser ce projet. N hésitez donc pas à découvrir son univers, sa voix et à vous laisser embarquer par le charisme et le talent de Jérémy!!!







samedi 5 juillet 2014

Le K, restaurant Franco-américain à Nancy

Voilà un des nouveaux restos de notre belle ville de Nancy. Comme pour le Bouche à Oreille, premiers restaurants du propriétaire du lieu, l'ambiance et la déco sont atypiques! Pas très américain, je vous l accorde :) Reste à savoir si le service et les plats sont à la hauteur du cadre.



Notre grande tablée est installée à l'ombre d'un arbre en fleurs et on nous propose rapidement un apéritif. Les prix pratiqués sont équivalents à ceux du quartier (oui 3,20 un coca light çà me choque toujours!). On trinque après avoir passé notre commande. La carte est assez variée même si certains plats ne sont servis que le midi (comme les bagels). Elle propose aussi un menu mais après un burger, pas sûr qu'un dessert soit encore le bienvenu. Au moment où mon choix semble définitif, les œufs bénédictes me font de l'œil. Version asperges vertes et saumon. Choix que je ne regrette absolument pas, les burgers faisant partie des plats que je réalise assez régulièrement et à toutes les sauces! Accompagnés de pommes de terre grenaille et de salade vertes, ces œufs sont absolument délicieux. Les burgers ont également l'air de faire l'unanimité autour de moi.


Et comme prévu, mon estomac ne supportera pas un dessert! Dommage parce qu'ils semblaient prometteurs... En tout cas, cette soirée a été concluante et nous nous sommes toutes régalées!

Quant à l addition, elle n'a rien de surprenante, les plats avoisinant les habituels 15euros.


Le K
7 rue Saint Julien
54000 Nancy